3184_2x.jpg

Nordic Walking, la marche nordique avec bâtons




Muscles actifs en marche nordique

On peut comparer la marche nordique à la course en montagne au niveau de l'usage des bâtons ;
les sensations de déplacement avec 4 appuis sont les mêmes.


Les bras et le buste servent déjà beaucoup en jogging et en marche rapide pour équilibrer le corps
en déplacement mais l'usage du bâton de marche donne l'impression d'une harmonie et d'une efficacité
maximale entre les bras et les jambes, tout comme en ski de fond ou sur un vélo elliptique.


 

La marche nordique, grâce à l'utilisation du bâton de marche, sollicite comme en course à pied plus des 2/3 des muscles du corps.


La marche nordique émerge en France et apparait comme une alternative, à mi-chemin de la marche rapide sans bâton et du running nordic walking marche avec bâtons.


Si la technique appliquée est bonne, ses bienfaits au niveau de l'endurance cardio-vasculaire et de la tonicité musculaire sont similaires à ceux d'un footing pour les débutants, sans les traumatismes résultant d'une réalisation incorrecte de la foulée de course.

4795.png
images.jpg
5421_2x.jpg

muscles actifs en marche nordique, en course et en vélo

Les muscles actifs durant la marche nordique sont plus nombreux que pour la course ou le vélo.

Le haut du corps n'est plus seulement équilibrateur mais réellement actif dans le déplacement.
La marche rapide, le jogging et le vélo sollicitent principalement les membres inférieurs;
La marche nordique avec l'utilisation de ces 2 bâtons, permet, de part son mouvement complet, une activation des chaînes musculaires et articulaires de l'ensemble du corps.


Elle favorise non seulement le redressement et la tonification du dos mais aussi la musculation de l'épaule au niveau des faisceaux postérieurs du deltoïde.

Il a été constaté un mieux-être avec disparition de douleurs dues à l'arthrose en remplaçant une canne par des bâtons de marche; la symétrie des appuis et une meilleure répartition de l'effort de déplacement entre le haut et le bas du corps est certainement responsable de cette amélioration.


(source: revue Que choisir Santé n°99 page 15)

4812.jpg
5211_2x.jpg
4802.jpg
4798.jpg
4803_edited.jpg
5444_2x.png
5392_2x.jpg